AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La foule est parfois une solitude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Axelle Bayden
Le Kaléidoscope
avatar
» Messages : 16
» Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: La foule est parfois une solitude.    Mer 8 Mai - 19:30

Dans l'echo dérengeant de la forêt, seul son souffle rauque et essouflé se faisait entendre. On pouvait presque sentir les soubresauts de son coeur au travers de sa respiration, des maigres bribes de paroles qui coulaient de ses lèvres alors qu'elle entonnait le petit air qui persifflait dans ses oreilles. Elle sourit maigrement, seule et complètement seule, elle pouvait enfin penser sans abstraction. Ses pas eurent une répercution dans l'air telle un doux battement de tempo alors qu'elle courait sans arrêt ressenti.

Elle le faisait souvent pour se calmer, pour tenter de réduire le maelström qui s'agitait dans sa tête comme une véritable tempête de sable, abrassive, sèche et vide de sens, vide d'âme qui vive... Elle le sentait au fond d'elle, c'était le seul endroit où sa profonde solitude ne lui faisait pas mal.

Après quelques autres pas, un son attira son attention. Dans un arbre, non-loin d'elle s'était posé une corneille qu'elle regardait d'un air farouche. Qui osait venir pénétrer son cercle de paix, qui osait entrer dans ce monde qui était le sien. Elle pénétra dans les yeux du volatile, ces yeux ambres et profonds desquels on semblait pouvoir tirer une réalité toute autre. Qu'est-ce que c'était que d'être seul au fond d'un corps aussi petit, réduit pour s'exprimer à de maigres cris rauques entremêlés de coups d'ailes noires et luisantes. Elle se reconnut, passa sa main dans ses cheveux de pétrole et les fit couler hors de son elastique. Elle portait une camisole noire et des longs pantalons plus ou moins amples sur des basket bleues et jaune. Elle essuya quelque peu la sueur qui perlait sur son front et serra les mains, tellement fort qu'elle sentit ses ongles entrer dans sa chair tendre sans pourtant l'entamer. Elle sourit au volatile et fixa sa pupille. Elle pénétra dans un onde de sensations, de formes, de brouillard émotif, d'une espèce d'esquisse floue, puis elle fut dérangée par un son d'une toute autre direction. Sans vraiment savoir pourquoi, elle bondit loin de la corneille, qui s'envola en perdant une plume, puis prit la direction du bruit.

Les branches lui fouettaient le visage et les sons l'entouraient sans qu'elle puisse les enregistrer ou même les analyser. Elle avait été irrésistiblement attirée par ces quelques craquements parce qu'elle en connaissait la vraie provenance... de l'eau, un mouvement d'Eau....

Elle adorait l'eau, elle pouvait lui faire sentir qu'elle existait profondément... Son doux roulis sur sa peau, comme un douce sensation d'entrer dans un monde complètement différent, de se retrouver en terrain perdu, loin de nos connaissances, loin de nos certitudes... Elle se rappelait toujours que l emonde marin et aquatique était immensément plus peuplé d'espèces différentes ce qui, au fond, pouvait très bien démontrer qu'il était plus facile d'y vivre. Si toutes les espèces décident de peupler ces étendues bleues de leurs couleurs et de leurs formes si différentes, c'est peut-être parce que ce serait un monde plus beau.

Quand elle arriva, elle vit une mince étendue d'eau et un sourire naquit sur ses lèvres. Puis, au bord de l'eau, elle vit une silhouette humaine et elle stoppa net, mais trop tard, elle était à découvert. Couverte d'égratignures et avec des mèches folles
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La foule est parfois une solitude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ma belle s'eteint parfois
» Solitude sur la Castraise
» Pour briser la solitude ducatiste du Sud-viennois
» Moment de solitude .........
» Un p'tit jeu qui défoule + bonus transformation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monochrome Night :: Olstread :: Au détour d'Olstread :: La forêt-