AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Axelle Bayden - closer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Axelle Bayden
Le Kaléidoscope
avatar
» Messages : 16
» Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 13:48

Nom Prénom(s)
Nom ▬ Bayden
Prénom(s) ▬ Axelle Burgundy
Surnom(s) ▬ Bayden, Ax
Âge ▬ 18 ans
Origine ▬ Olstread, Angleterre
Études/métier ▬ Histoire et civilisations, Université d’Olstread
Orientation sexuelle ▬ Hétérosexuelle
Groupe ▬ Clover
DonLe don d’Axelle est relativement simple en soi. Elle peut être cataloguée comme illusionniste, mais elle ne peut puiser ses illusions que dans ses propres souvenirs ou sa propre imagination. Ses illusions sont tellement fiables et elle les illustre par des évènements qui ont marqué son âme à un tel point qu’ils deviennent réels pour l’opposant. Si, par exemple, son illusion vous plonge dans le feu, vous vous sentirez brûlés, mais ne le serez pas. De plus, elle n’est pas éveillée durant ces contacts illusoires. Si elle entre en contact direct avec la personne qu’elle « attaque » ses résultats seront plus fulgurants encore. Les prisonniers de l'attaque peuvent toutefois contrôler leurs propres actions, même s'ils ne sont que spectateurs parfois, quand elles sont incontrôlées par Axelle elle-même. De plus, il est possible de sortir de ces rêves en découvrant la faille de ceux-ci (ex. un objet défiant la gravité, une porte menant vers un endroit inusité, une clef, etc) Il y a beaucoup à découvrir et beaucoup à dire sur le don d’Axelle, et c’est pour ça qu’elle entre dans la danse… maintenant.

Physique
Gris ▬ Noirs ▬ 1m70

Le jeune officier prit la clef de l’une des deux uniques cellules de tout le poste d’Olstread d’un air malhabile. Ses mains glissèrent à de nombreuses reprises sur l’emprise métallique et froide de celles-ci alors qu’il se rendait à ces deux cubes si redoutés. Les visiteurs étaient rares, mais ils étaient souvent volatils et extrêmement tumultueux. Quand il tourna le coin et vit, assise sur le banc, une silhouette moyenne, cheveux longs, noirs, tatouages sur la clavicule, vêtements débraillés et sourire radieusement moqueur planté vers lui, il resta calme. C’est quand il remarqua les yeux aux cils subtilement trop longs, les cheveux qui, finalement s’épanchaient très bas sur la silhouette, les lèvres aux contours somptueux que son cœur stoppa brutalement. Ces lèvres, ce sourire, une parole cabalistique lancée par la génétique pour ensorceler les jeunes cœurs fragiles. Un sceau du démon, une fourche fatale, une épée de Damoclès qui pointait au-dessus des jeunes vierges d’âme… un cri de concupiscence.
Les yeux gris d’acier détournèrent son attention. Calculateurs et dotés d’une étincelle d’intelligence indéniable, il y avait aussi un petit quelque chose… une des composantes ne faisaient pas son travail… un programme était dérèglé, tout ne tournait pas rond. Il y avait un vide quelque part dans ce regard, un manque, une grave lacune, que – la jeune femme le pensait avec une ferveur peu commune – personne ne pourrait jamais combler.
Elle se leva, sachant très bien que de rester assise sur ce banc inconfortables qui transformaient ses fesses en deux feuilles de papier ne serait qu’un enfantillage, et s’avança d’un pas félin, balançant ses hanches encore légèrement juvéniles vers le gardien des clefs et lui fit la grâce d’un magnifique sourire… un sourire révélateur d’un océan de danger, mais aussi de plaisirs.
Axelle était jeune, selon tous standards. Mais elle ne voyait pas son existence comme une existence jeune…
Elle se voyait. Souvent, elle employait ce moyen pour décider de la position à adopter dans des cas encore jamais empruntés. Elle vit cette jeune fille, belle, sans plus, des jambes longues et bien remplies, ce bassin juste assez large, ces courbes mesurées, ces épaules légèrement trop massive, ces cheveux infinis et noirs d’encre… ce visage d’ange déformé par la folie abyssale qui la hantait, travaillé par ces chimères fantasques, lavé de tout espoir. Ces lèvres décadentes, ce tatouage sur la clavicule – une hirondelle fuyant un kaléidoscope qui semblait absorber son cœur, juste en dessous – ces galbes lourds de sens et de messages, abrités sous des vêtements souvent provoquants mais restant classiques et simples, parfois accentués de cette petite touche personnelle qu’elle aimait ajouter… et elle fut prête, prête à absorber tous les coups. Elle avait son masque, son grand cirque dans lequel faire jouer les sains d’esprit…
Pauvre chef de cérémonie folle qu’elle était.

Caractère
Profonde ▬ Fonceuse ▬ Meneuse ▬ Joueuse ▬ Rusée
Entêtée ▬ Sauvage ▬ Rebelle ▬ Dangereuse ▬ Violente

- Je suis innocente. Que voulez-vous entendre de plus que ça? ragea-t-elle alors qu’elle se leva d’un bond, renversant le gobelet de styromousse vide qui se trouvait devant elle.
Geste, bien qu'extrêmement dérisoire, lui tira tout de même un mince soulagement. Le compteur de la bombe interne qui la menaçait d’une explosion imminente retarda son cadran et la déflagration fut reprogrammée pour plus tard. Elle grignota le bout de ses doigts, rougis par l’anxiété qui la vrillait depuis qu’elle était entrée dans ce poste de police. Ses cheveux, coulant sur ses épaules et le long de son échine comme une interminable langue d’or noir, fouettèrent l’air alors qu’elle fit un pas forcené sur le côté gauche de la salle. L’inspecteur se replia subrepticement sur sa misérable chaise de plastique verte et elle lui lança un œil de vautour affamé rempli du dédain que cedit rapace exprimerait pour une carcasse déjà dépouillée.
- Sérieusement, qu’avez-vous contre moi? Je ne parle pas de petites élucubrations d’agent de la paix rondouillard et fatigué de village perdu, je parle d’une preuve admissible devant une vraie cour où ce n’est pas votre deuxième voisin de droite qui fait office de juge.
Elle ponctua le discours d’un sourire hautain qui ne lui ressemblait pas et prit les jambes à son cou vers la porte en attendant une réponse, prête à foncer. Axelle Bayden était l’une de ces jeunes filles qui prêchent par le mystère et par la ruse, qui est discrète jusqu’au moment où le spotlight leur sera le plus bénéfique… de celles qui savent attendre, mais qui sont de vrais tsunamis une fois mises en marche…
En repensant au déferlement bref et fortuit de violence qui l’avait pris quelques secondes plus tôt, elle eut un pincement amer. Elle avait toujours été ainsi, impossible à contrôler. Une bombe sur le point d’exploser… elle serra les lèvres et elle prit la poignée entre ses mains. Elle attendit un moment, puis sortit en trombe du poste de police, les nerfs en feu, la tête si haute dans les nuages que rien ne pourrait l’y décrocher avant un bon moment… ses dents étaient serrées. Elle était Axelle Bayden, rien ne pouvait l’arrêter, sinon, un ouragan s’y opposerait. Elle pouvait soulever des foules autant que se détacher entièrement d’un groupe, y aller avec les poings ou avec la subtilité, être parfaitement agréable ou aussi lisse qu’un porc-épic. Elle était un bouillonnement, une solution hautement inflammable, un démon dans une fiole de verre.
Mais elle était aussi très jeune et très faible. Ses limites, ses idéaux et ses vraies bases n’étaient pas encore jetés. Elle se cherchait encore, ne comprenait pas la vague d’actions, de pensées et de volontés qui voyageaient en elle comme autant d’avions de papier, insolites et mystérieux, pourtant intimement liés à elle.
Et il y avait les visions. Elle avait été brisée par elles. Elles étaient insidieuses, éternellement présentes au détour… elles l’attaquaient de plus en plus, la rongeaient toujours au plus profond de la moelle, réveillaient en elle des échos de souvenirs douloureux, choquants. Et surtout cette étrange possibilité de transformer ce monde intérieur en réalité, de le projeter à quiconque, plusieurs ou uniques. Ses visions, folles et incendiaires, terrifiantes et dérangées, pouvaient plonger de pauvres étrangers en une transe connexe à la sienne, déjantée et pleine de souffrance… elle en comprenait encore mal l’étendue, mais ce qu’elle savait, c’est qu’elles la rendait folle.
Mais le plus étonnant c’était que malgré tous ces dérèglements, Axelle était une vraie battante… Elle avait réussi à se dégoter une bourse d’étude à cause de ses résultats sidérants et se préparait pour une maîtrise en histoire et civilisations.

Histoire
Alors qu’elle marchait d’un pas frustre vers son domicile, une vision l’emporta brusquement. Elle ne pouvait pas les contrôler, et elles l’entraînaient souvent dans des recoins de son intellect qu’elle aurait préféré ne pas croiser. Alors qu’elle s’arrête subitement au milieu du trottoir, elle plongea dans un épais enchevêtrement de pics acérés, durs comme de la pierre. Sa peau se fit labourer, plongeant son cœur dans une délicieuse sensation de douleur. C’était ça, le véritable salut, la douleur, cuisante et profonde, d’où tout venait. Elle sentait, au bout des millions de tentacules que faisaient voler son imagination, qu’elle n’était pas seule dans ce songe. Mais elle n’en fit pas un plat, une fois inclus, les tiers étaient prisonniers. Tout comme elle, au fond.
Elle revit les doigts cajoleurs de son père, sa mimique amusée devant les grands yeux intrigués de sa fille, sa nouvelle vie, sa lumière, sa chaleur… Il la serrait contre elle tellement chaleureusement, tellement tendrement qu’elle sentit une larme couler contre la joue de la jeune enfant qu’elle incarnait… Son père était réparateur de vieux jouets, mais sa passion était les carrousels, qu’il adorait. Mais jamais autant que sa petite fille. Il lui embrassa le front et le paysage changea. Rouleaux de soie rouge l’enveloppèrent et, se déchirant en milliers de papillons, la déposèrent dans un tout autre décor. Ses parents se séparaient les biens de la maison, criant à l’un et à l’autre des injures que ses jeunes oreilles n’avaient jamais entendues. Elle tenta de les rejoindre mais deux trappes à ours se refermèrent en un claquement sonore sur ses petites jambes d’enfant et une douleur atroce la déchira. Un cri fendit l’air, lui-même communicateur d’une nouvelle réalité. Elle revenait chez son père après deux longues semaines chez sa mère. Elle ne le verrait que deux maigres jours, mais elle en profiterait pleinement, ils avaient fait tellement de plans. Elle s’entendait avec lui parfaitement, contrairement à sa mère, qu’elle détestait presque, si sa jeune constitution aurait simplement pu envisager d’haïr. Elle laissa tomber son sac à dos ornés de tournesols, fit valser ses petites sandales pailletées roses et prit le chemin de la chambre de son père, laissant derrière elle la silhouette sans visage distinct de sa mère dans l’entrebâillement de la porte. Elle entendit sa voix crier le nom de son père. Affalé devant la fenêtre qui donnait sur sa collection de quelques carrousels dans la cour arrière, entre les mains une photo de sa jolie jeune fille, de son bébé doré, son père était étendu dans une mer rouge, sèche et nauséabonde, ses avant-bras tailladés à l’aide de morceaux de miroirs brisés. Un nouveau cri, beaucoup plus puissant, beaucoup plus déchirant. Celui d’un être humain ayant perdu la seule personne au monde qui la comprenait, qui l’aimait pour tout ce qu’elle était, sans lui reprocher d’être moins que ce qu’il attendait… le cri d’un être humain qui perd sa raison d’avancer. Les larmes qu’elle laissa aller formèrent un océan dans lequel elle se noya, sentit profondément la sensation de suffocation, le mal de l’eau dans les poumons, la brûlure de la mort. Les images se succédèrent tellement rapidement qu’elle en manqua quelques-unes. Enterrement. Entrée à l’école secondaire. Premiers délits. Puis elle se vit, quittant d’un pas complètement révolté la demeure de sa mère, une lettre à la main. C’était la lettre de suicide de son père. Les mots se peignirent, douloureux, lumineux au point de transpercer ses yeux, en une mélodie dévastatrice. Si je ne peux pas voir ma fille, je ne veux plus vivre. Une lettre qui se finissait par ces atroces mots, vérité que sa mère lui avait bien cachée... Elle se vit, installée avec un mobilier sommaire dans la maison de son père, qu’il lui avait léguée… son amour pour les carrousels… ces chevaux aux yeux figés, qui l’aspirèrent alors, l’entrainant dans un mince passage emplis de lames aussi coupantes que des rasoirs… Elle se fraya un chemin dans le mal et atterrit dans un jour bien singulier ou elle avait demandé l’émancipation… et l’avait reçue. Un sentiment de fierté incommensurable l’entoura alors que doucement, le rêve la quitta. Une chimère saugrenue, inhabituelle… mais déferlante et cuisante de réalité.
Rien en comparaison avec les songes qu’elle faisait parfois, remplis de souffrance et de lieux étranges, inexplorés… toujours orientés autour du carrousel, des miroirs… Puis elle regarda autour d’elle et compris… des fenêtres sortaient des têtes éberluées, les passants la contemplaient d’un œil choqué. Les marchands sortaient de leurs boutiques…
La rue entière l’avait accompagnée.
Quelques heures plus tard, elle recevait un appel de l’institution. Elle y serait admise le lendemain, pour un traitement préventif, avaient-ils dit. Elle pourrait continuer ses activités, mais devait absolument s’y coller…
Elle regarda son reflet dans le miroir pendant à peine quelques secondes… puis entra dans la douche.
Un déferlement d’eau froide.
Comme des couteaux de froid.
Sensation de solitude. Seule sensation maîtrisée.

Pseudo

Age ▬ 16 ans
Rang personnalisé ▬ Le Kaléidoscope
Avatar ▬ Komori Kiri - Sayonara zetsobou sensei
Comment as-tu connu le forum ▬ Collaboration avec Sei Gakuen
Code règlement
Remarque ▬ Vraiment excitant comme forum… j’suis motivée  Et j’ai eu un accueil vraiment… parfait 



Dernière édition par Axelle Bayden le Lun 8 Avr - 19:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Messages : 180
» Date d'inscription : 27/07/2012
» Statut social : Marginal en voie d'insertion.
» Orientation sexuelle : Indéfinie.
» Péché mignon : Le ciel.

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 17:01

Aloha Axelle !

Bien bien, une fiche qui voit le bout de sa construction ! Hormis le fait qu'il manque le code du règlement et l'avatar, je n'aurai que deux petites choses à dire (Mais c'est en considérant que t'as approximativement fini ta fiche, tu as encore le temps de faire des retouches ici et là si tu en as envie).

DONC, premier petit point, les personnages de Monochrome Night ne peuvent pas avoir moins de 18 ans. Je sais, c'est un poil contraignant, mais puisque l'on autorise les topics érotiques et compagnie, on ne peut pas se mettre dans une mauvaise situation avec des membres aux personnages mineurs.

Ensuite, ton don n'a aucune réelle limitation. En soi, l'idée nous convient parfaitement, mais ce serait déloyal de ne pas donner des contreparties à ton pouvoir. Par exemple, le fait qu'une personne prise dans ton illusion n'ai aucun moyen de s'en défaire, ça peut éventuellement devenir grosbill .w. Ce serait possible de remédier à ça ? Juste en rajoutant quelques points faibles.

Et finalement, je suppose que c'est volontaire, mais tout au long de ta fiche, tu décris le caractère d'Axelle de façon très opposées. Doit-on plus de focaliser sur l'idée d'une fille brutale et psychotique, ou aussi garder cette idée d'une jeune fille intelligente mais avec beaucoup de maux qui la tracasse ?

Foilà, j'espère avoir été assez clair ! En tout cas, n'hésite pas à nous demander un coup de pouce si tu en as besoin pour l'avatar, et je reste évidemment à ta disposition pour toute question ou autre ♥

_________________

Beware ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelle Bayden
Le Kaléidoscope
avatar
» Messages : 16
» Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 18:31

Bon... D'accord... J'avoue que j'comprends totalement ton/votre point de vue...

Donc, avant de modifier, je vais vous demander si les modifications que j'apporterais seraient correctes.

Pour le pouvoirm, premièrement, une faiblesse d'axelle mentionnée est qu'elle ne peut sortir de son songe. Ensuite, si je pourrais en ajouter une, ce serait que la personne dans le songe, pour peu qu'elle soit intelligente ect, soit capable d'elle aussi avoir un contrôle sur elle-même, sur les paramètres qui la touchent, de pouvoir bouger dans le songe, esquiver... Et qu'en trouvant disons une clef ou X, une faiblesse dans le rêve, il y en aurait toujours une, suffit de la trouver, comme un objet ne subissant pas la gravité, etc.

En effet, je l'ai mentionné trop peu, Larissa se cherche. Elle ne sait pas encore si elle va devenir calme ou rebelle, et tout, l'éternel combat intérieur qui mèen vers l'âge adulte... Elle ne se connait pas donc... voila... J'espere que ce sera ok pour vous...

Dites-moi le s'il y a autre chose :)

AXELLE.

P.S. : J'ai déjà mon avatar, juste pas eu le temps de l'héberger je suis a l'école et les profs sont pas toujours aveugles xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Messages : 180
» Date d'inscription : 27/07/2012
» Statut social : Marginal en voie d'insertion.
» Orientation sexuelle : Indéfinie.
» Péché mignon : Le ciel.

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 18:54

Ma foi, pour moi -et nous- ce que tu viens de rajouter là est tout bon ! Je dirai même que c'est nickel !

Tiens-nous au courant pour nous dire quand tu auras terminé, que l'on puisse te valider au plus vite ♥

Merci de ta compréhension ♥

_________________

Beware ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelle Bayden
Le Kaléidoscope
avatar
» Messages : 16
» Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 19:02

J'en suis plus que ravie :) Vraiment :) Tout ce que je voulais c'était me conformer à ce que vous vouliez, sincèrement :) Merci beaucoup :)

Afflux de bonhommes sourire ici... O.O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Messages : 180
» Date d'inscription : 27/07/2012
» Statut social : Marginal en voie d'insertion.
» Orientation sexuelle : Indéfinie.
» Péché mignon : Le ciel.

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 19:03

C'est parfait hehe ♥

_________________

Beware ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelle Bayden
Le Kaléidoscope
avatar
» Messages : 16
» Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 19:05

Ah et... c'est modifié, reste que l'avatar à mettre en place :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
» Messages : 180
» Date d'inscription : 27/07/2012
» Statut social : Marginal en voie d'insertion.
» Orientation sexuelle : Indéfinie.
» Péché mignon : Le ciel.

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 19:06

Au passage, n'oublie pas de rajouter le code du règlement à la fin de ta fiche !

_________________

Beware ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelle Bayden
Le Kaléidoscope
avatar
» Messages : 16
» Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 19:07

Me reste ça, effectivement

thanks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axelle Bayden
Le Kaléidoscope
avatar
» Messages : 16
» Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 19:14

Fait, complet et tout et tout :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kendall L. Reagan
Plume d'un ange déchu
avatar
» Messages : 213
» Date d'inscription : 18/07/2012
» Statut social : Détective Privée || Journaliste
» Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
» Péché mignon : Le bleu

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 19:16

Je prend le relais maintenant que tout le travail à été fait *pan*



Tu peux rp, faire ta fiche de lien, ton jounal et tutti quanti :D

_________________
UC » #31859B
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aparecium.forums-actifs.com/
Axelle Bayden
Le Kaléidoscope
avatar
» Messages : 16
» Date d'inscription : 04/04/2013

MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   Lun 8 Avr - 19:19

MAAAARCIIII
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Axelle Bayden - closer   

Revenir en haut Aller en bas
 

Axelle Bayden - closer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monochrome Night :: Avant de commencer... :: Examen civil. :: Les fiches validées-